About this project

L’hygiène menstruelle est une partie importante de l’hygiène de base et de l’assainissement à laquelle chaque femme et chaque fille a droit. Bien que disposant de plusieurs plans d’action dans le cadre de l’Eau, de l’Hygiène et de l’Assainissement, le Bénin demeure toujours en marge sur ce volet qui constitue un fondamental pour la santé, la dignité et le bien-être des femmes et des filles. Des études ont prouvé, que près de 50% filles scolarisées en milieu rural n’atteignent pas le niveau secondaire dès l’apparition de leurs premières règles. Cela est dû à la mauvaise gestion des infrastructures sanitaires ; l’utilisation des toilettes commune qui entraine le manque d’intimité favorisant ainsi des cas de grossesses, d’harcèlements sexuels et de viols ; le manque de point d’eau ; l’absence de kits de lavage mains. La menstruation est entourée de silence, de mythes et de tabous, elle fait même l’objet d’une stigmatisation. Les filles en milieu scolaire ont du mal à gérer leurs périodes de menstruation, ce qui les exposent à des risques de maladie. Par ignorance, elles font face à des pratiques culturelles discriminatoires qui rendent difficile le maintien d’une bonne hygiène. Tout ceci remet directement en cause leur insertion en milieu scolaire, il incombe donc au secteur de l’éducation de veiller à ce que toutes les élèves soient préparés à ces transformations. Il est donc important de faire du cadre éducatif un espace propre et sûr encourageant des pratiques saines. Une école promotrice de santé est un élément crucial d’une éducation de qualité.

Goals and Objectives

Ce présent projet vise alors à promouvoir une gestion efficace de l’hygiène menstruelle et à responsabilité les jeunes filles en milieu scolaire (primaire et secondaire) sur les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement. Il s’agira de façon spécifique de :
- faire de l’hygiène menstruelle un sujet non tabou dans nos écoles et collèges;
- limiter le taux d’absentéisme des filles;
- créer un cadre d’échange entre les filles et leurs pairs en mettant en place des clubs de filles dans les écoles;
- faciliter aux filles l’accès des serviettes hygiéniques biodégradables, réutilisables et à moindre couts;
- éduquer les filles sur les bonnes pratiques d’hygiène (hygiène menstruelle, lavage de mains) et d’assainissement (entretien des latrines).

Expected result

-les jeunes sont identifiés et les établissements disposent d’un club;
-les jeunes filles maitrisent la fabrique et les modes d’entretien des serviettes;
-les établissements disposent des dispositifs de lavage de mains;
-les cadres d’éducation sont assainis;
-les jeunes filles sont informés et maitrisent les bonnes pratiques d’hygiènes et d’assainissement;
-les objectifs du projet sont atteints.

Sustainable Development Goals
03. Good health and well-being 04. Quality education 05. Gender equality 06. Clean water and sanitation
About me / organisation
Ziadath ACHIMI

ACHIMI Ziadath, 22ans, Ingénieur en Hydraulique et Assainissement, Spécialiste en Eau Hygiène et Assainissement ; Coordonnatrice de l’Association Femme pour l'Eau, le climat et l'environnement (Eceau-fem); chargé de la logistique et des relations avec les institutions du projet mon école n’est pas une poubelle; Membre du Réseau Béninois du parlement mondial des jeunes pour l'eau (RB/PMJE)